14/01/2009

les aventures d'un belge qui rentre en Italie

tgv neige

Il était une fois, un gentil grand garçon de 17 ans, ayant passé ses vacances de Noel en famille, chouchouté par tous et gavé de bonnes choses, qui se prépare à rentrer chez lui, en Sardaigne, île italienne émergeant au milieu de la mer thyrénéenne.

Il aurait dû rentrer le samedi, mais le petit coquin, voulant profiter un max de son séjour hors des murs familiaux, décida que le 6 janvier c'était mieux, étant donné que les vacances scolaires se terminaient le 6 janvier, Epiphanie, jour férié en Italie. 

Voilà que le 5 janvier, tombe la neige.... tu ne viendras pas ce soir !  Un rendez-vous avait encore été pris chez l'ostéopathe, finissant ainsi un cycle de soins que la Sardaigne n'a pas la chance de disposer. Conduit par son grand-père, grand organisateur et toujours disponible, les voilà à s'aventurer sur les routes de la capitale.

Premier problème, la batterie de la Saab de Bompa s'épuise le 4 au soir et ils ont besoin de Touring Secours pour rentrer à la maison. Mon père avait prévu de l'emmener en voiture à Cologne le 5 après midi, prévoyant ainsi tout contretemps de circulation, genre neige, routes bloquées etc... l'avion étant prévu à 11 h, donc 9h30 sur place, donc départ Bruxelles 7 h... Mais voilà que Julie se souvient qu'elle n'a pas donné mon cadeau à son frère et qu'il doit repasser chez elle pour le prendre, passer la nuit là, prendre le taxi le lendemain matin et ensuite le tgv ICE jusque Cologne.

Bobby, toujours prévoyant, lui donne les sous pour le taxi, pour d'éventuels problèmes sur le trajet etc... sa mère indigne ne lui ayant laissé aucune menue monnaie pour son voyage, à part pour les soins.

Grand angoissé, à l'idée de faire ce voyage seul (c'est la première fois, seul), il se lève déjà à 5h15, prend le taxi à 6h et se retrouve à la gare du Midi à 6h20, le train étant à 6h59! ....

Tuuuuuuuut, tuuuuuuuuuut, voilà le train en marche à travers les campagnes du Brabant Flamand, recouvertes de leur manteau blanc immaculé et silencieux ! Et vlan, le train s'arrête... locomotive en panne.

Il a fallu deux heures, avant qu'une autre motrice (tractrice ?) ne vienne retirer le train dans l'autre sens et les ramène à..........Louvain. Ils n'étaient pas bien  loin et j'ai conseillé à mon fils dont les batteries de téléphone commençaient à s'épuiser, vu les nombreux appels reçus dans cette situation ressentie comme légèrement catastrophique par l'intéressé. Le voilà de retour à Bruxelles, chez son beauf... au lit avec une vilaine grippe prise dans les montagnes suisses !

Mon père, ma belle-mère (la femme de mon père) et moi, sur internet, en connexion messenger, skype and co... trouvons un retour le soir même (ouf l'école c'est demain!), départ Zaventem 18h30, Rome 20h30, départ 21h30 pour Olbia... sans compter sur la compagnie nationale italienne (ils y tiennent au risque de perdre des millions d'euros pour finir par accepter de la faire racheter en partie par Air France, mais bref) .. la neige dans tous les aéroports de France et de Navarre, de Lombardie et de Rome.

Première angoisse, sans nouvelles puisque les téléphones sont éteints : arrivera-t-il à temps revenant de Louvain, pour être à 17h30 à l'aéroport, avec les routes glissantes, la circulation en délire les premiers jours de neige et le Papy nerveux quand on est en retard sur son horaire.

avion neige

Deuxième nouvelle, l'avion a déjà une demie heure de retard annoncée ! qui finira par être une heure au départ ! Vive Alitalia devenue depuis CAI.. kai kai kai. Prévenue, je prends mon casque et appelle, toujours via Skype, Meridiana, pour savoir s'il est possible de faire le transit en peu de temps à Rome Fiumicino... réponse négative, me voilà dans l'obligation de reporter le vol au lendemain matin par sécurité et pour être sûre de ne pas devoir repayer un billet ! (on a déjà dépenser assez comme ça).

Mais où va-t-il dormir ? Je me renseigne, oui il y a un hotel dans l'aéroport de Fiumicino, c'est le Hilton ;-) Je téléphone pour savoir les prix (prévoyante!).. la jeune fille m'annonce qu'il n'y a plus que des chambres standard et qu'elles coûtent 253 euro (si, si) la nuit... Heureusement que Tore a un copain hyperdisponible, chauffeur d'un gars haut placé à la section "internationale" du contrôle des finances à Rome, habitué à se déplacer. Le gars habite à Ciampino, de l'autre côté de Rome et s'est tapé 40 min de voiture pour venir le chercher et 40 min pour le ramener le lendemain matin. En plus, Hadrien avait peur de ne pas récupérer sa valise et a passé presque 3 heures à savoir où elle était... nuit sans sommeil ou presque.

Le lendemain matin, pensant être tranquille, enfin tout s'arrange, la valise on verra bien, mais il y a beaucoup de chance qu'elle rentre en même temps que lui (ce qui fut le cas), je prends la punto d'une amie, et m'en vais à l'aéroport d'Olbia pour l'heure prévue... que vois-je en arrivant ... une heure de retard. Meridiana, compagnie privée créée par l'Agha Kan... elle aussi en retard. A ce point là, vive l'Italie !

Il est arrivé à 11h du mat, soulagé d'avoir les pieds sur le sol sarde, mais fatigué, pas dans son assiette. Le stress accumulé pendant ces deux jours a fait des dégats. Le lendemain, malade avec 38 de fièvre.... la journée d'école perdue.

Pour la prochaine fois, il rentrera plus tôt ou il n'ira pas du tout.

Et la morale de l'histoire, c'est qu'il a fait une excellente expérience de contretemps successifs, de problèmes à résoudre par lui-même, de garder la tête froide et de trouver les ressources de bon-sens pour se sortir de situation difficile, en gardant une certaine sérénité sachant qu'on ne peut rien changer. L'année prochaine, pour son voyage AFS-Intercultura, il aura une espèce de vaccination anti-cata.

Commentaires

c'est pire que d'aller au mexique apparemment! le gamin bloqué à bruxelles car neige à NY, 5 hueres de ertard, mais une fois passé la douane à NY, ca s'est accéléré, mais quand même...
courageux garçon, mais comme tu dis un peu plus de latitude dans les horaires ne seraient pas trop lui demander...
biosu ma belle et bon courage après ces émotions

Écrit par : philippe | 14/01/2009

euh je tiens a preciser que si il est revenu loger chez nous au lieu d'aller a cologne le soir d'avant ce n'est pas a cause d'un caprice (ou manque d'organisation) de sa soeur... Il neigeait enormement, trop que pour aller a cologne en voiture... Ca alors! ;)
Et j'espere qu'il reviendra, c'etait deux belles semaines pour tout le monde, il nous manque a nous aussi :) Bisous maman

Écrit par : Julie | 14/01/2009

c'est vrai que dès les première neiges, la situation est vite devenue catastrophique, autant sur le réseau routier que ferroviaire ou dans les aéroports!
peut-être choisir uen autre période la prochaine fois :-)

Écrit par : philippe | 16/01/2009

çà me rappelle ... les épopées de mes enfants quand ils étaient scolarisés en France et qu'ils venaient en vacances en Afrique! mais bon, ils étaient habitués depuis l'enfance, ils allaient à l'hôtel, prenaient contact avec la direction de la société qui employait leur père qui réglait les factures et les garnements s'en payaient des tranches de piscine, sauna, 3 parts de gâteaux, ptit déjs de pachas... un jour ils ont passé 3 jours et nuits au sofitel de roissy! ils prenaient la navete et allaient à l'aéroport voir s'ils voyaient des pôtes!
mais il faut dire à décharge d'alitalia qu'à paris pas mieux, l'aéroport de roissy est resté fermé 3 jours:)!
l'essentiel c'est qu'il est bien rentré et content le fiston, ravie pour lui:)!
bises et bon week!

Écrit par : mimi | 16/01/2009

avec ma fille aussi on habitait près de Séville, et son père exigeait qu'elle rentre à chaques vacances scolaires en belgique. un jour, à pâques, le w-e du changement d'heure, nous avons raté le train séville-malaga et j'ai du trouver une solution rapide et bon marché (je n'avais que très peu de sous sur moi, tout étant déjà réservé) pour ne pas prendre le risque de rater l'avion... on a pris un bus, et c'est la première fois qu'elle fut malade en bus... la pauvre. elle avait 6 ans, on a pas raté l'avion et son père l'a récupérée comme prévu. De belles aventures aussi.

Écrit par : Loren | 17/01/2009

Les commentaires sont fermés.