23/10/2008

ouf !

l'ane, un moyen de locomotion

 

Ouf ! Nous voilà soulagés.. la voiture est réparée, ce n'était pas si grave que ça. La réparation a coûté très peu, le remorquage a coûté plus !

Pas d'âne donc ! Dommage, j'aurais bien aimé un équidé dans mon environnement !

Le soleil brille chez nous. Hier soir, une belle pluie a arrosé notre village et a nettoyé les rues, les autos, enfin.. un beau nettoyage.

L'école italienne se rebelle contre les réformes ! Hadrien fait donc de l'autogestion à l'école et anime des conversations en français, je voudrais être une mouche pour voir comment il s'y prend!

A propos de l'école, cette nuit, j'ai compris que l'italien est anti-réforme... soit anti-nouveauté et c'est pour cette raison que le système scolaire est quasiment pareil à celui de la Rome Antique ! Si d'aventure, et je le souhaite vraiment, l'Europe se mettait à homogénéiser l'enseignement, je me demande sur quel modèle elle se baserait ! Car du grand Nord à l'extrême sud, la façon d'enseigner est tellement différente. Dans la façon, j'entends actif ou passif, préparant à la vie actuelle ou tourné vers le passé pour avoir un bagage culturel.. Malheureusement, ce bagage est trop ancien. Paraît que l'école supérieure en Italie n'arrive pas à faire l'histoire du XXe siècle alors qu'ils ont fait trois fois la préhistoire, Rome et la Grèce Antique, presque en détails... On apprend les langues en visitant la littérature... latine, anglaise de Shakespeare, française de Zola, et cette année espagnole, je n'ai pas encore vu ce qu'ils font.

Bref, y a du chemin à faire. Et si ces braves italiens s'ouvraient un peu à l'aventure, à la découverte et arrêtaient de penser qu'ils ont conquis l'Europe et qu'on ne mange bien qu'en Italie, que le tgv détruit le paysage, qu'une compagnie aérienne doit rester "nationale" même au risque de planter les caisses de l'Etat.... on aurait peut être la chance de faire des jeunes tolérants, entreprenants et moins imbus de leur personne !

La dernière, honteuse, pour la route.... mettre les enfants étrangers dans des classes à part pour les aider à récupérer les lacunes qu'ils ont parce qu'ils ne sont pas de langue maternelle italienne. On voit bien qu'ils ne sont pas aller consulter les nombreux enfants étrangers qui ont pris un parcours scolaire au vol et qui n'ont eu AUCUN problème à parler, comprendre, écrire l'italien.. et même à être les meilleurs de la classe la première année ! J'en connais tant... et eux, pourquoi ils n'en connaissent aucun ? Un fantôme s'approche... vous vous souvenez ? de l'étoile jaune ?

DSCN0570

Commentaires

content pour ta voiture, moins content d'apprendre les lacunes de l'enseignement, base des futures générations..;si en plus, on les compartimente, c'set vrai qu'il n'y a qu'un pas vers la ségrégation :-/
l'Italie n'a peut-être pas tout à fait entérré Mussolini...
bonne journée à toi bisous
ici retour du soleil aussi

Écrit par : philippe | 23/10/2008

ouille! à ce point? tu sais en france aussi les enfants apprennent la préhistoire sans pour celà tomber dans le passéisme. ensuite çà s'arrange heureusement. quant aux enfants issus de familles étrangères il est bien vrai qu'ils ont une grande faculté d'adaptation les jeunes, surtout quand on les met en contact avec les enfants dont ils doivent apprendre la langue. c'est d'ailleurs par les jeunes que les familles immigrés apprennent la langue de leur pays d'accueil. si on les parque, c'est leur oter cette chance.
bises Loren, bonne soirée!

http://libres2.skynetblogs.be

Écrit par : mimi | 23/10/2008

absolument comme tu dis mimi, on leur enlève une chance de s'intégrer.. donc on les maintient "étrangers"... je pense que c'est le but.. après on les renverra chez eux !!! c'est à pleurer quand on pense qu'il est encore si loin le temps du libre déplacement des peuples, des hommes, des femmes, des jeunes !
Phil, les italiens vénèrent Mussolini... il s'est laissé embarquer dans une vilaine histoire par Hitler, mais avant ça il avait fait tant de bonnes choses.... dixit la plupart !

Écrit par : Loren | 24/10/2008

c'est vrai qu'on retient plus facilement le mauvais que le bon dans une histoire :-/
c'est marrant comme nos idées se sont croisées par un sujet sur l'enseignement :-)
je récupère tantôt mon gamin avec son 1er bulletin, j'attends de voir les résultats de son entrée en humanités
bisous et bon week-end

Écrit par : philippe | 24/10/2008

Bonjour. Je découvre avec plaisir ton blog.
Que de beaux paysages, la Sardaigne au même titre que la Corse, île de beauté.
Je reviendrais, car nous aimons mon épouse et moi même découvrir d'autres aspects de l'Italie.
Faut dire que le papa de mon épouse était d'origine sicilienne et toute sa famille s'est "dispersée" en Italie, Palermo, Catania, Tréviso, Bologna, Milano et j'en oublie sùrement.
Un ami d'une de mes filles à lui même à de la famille en Sardaigne.
Mais nous, nous n'avons jamais visiter (trop chère pour notre bourse).
Le caractère des bons p'tis diables italien, nous connaissons, et c'est partout du nord jusqu'à l'extrème sud.
Nous vous souhaitons un très bon dimanche à tous.
Amitié.

Écrit par : belge250 | 26/10/2008

bonjour Loren Merci pour ton passage sur le blog.
C'est vrai que plus on parle de mondialisation, d'européanisation, plus les discriminations se font sentir!, réflexe de protection sans doute devant les temps incertains qui se profilent à l'horizon.
Dommage, ce n'est pas la bonne solution!

Écrit par : hbron | 27/10/2008

au fait pour mon tableau abstrait, en technique mixte, il n'y a pas de pastel, mais de l'acrylique et des collages.
Fait-il toujours beau temps sur ton île??
bise, à +

Écrit par : hbron | 27/10/2008

Les commentaires sont fermés.