12/07/2008

Parfum de solitude

As-tu un parfum, une odeur

Oh solitude

As-tu un visage, une couleur

Combien de facettes a cette bulle

 Dont je ne connais pas tous les recoins

Qui parfois me convient

Qui souvent me prévient

Qu'il est temps d'ouvrir l'oeil

Les oreilles et mon coeur

De me jeter dans la foule

Pour connaitre les ames

De ceux qui n'ont pas peur

D'etre déçus par la vie

De ceux qui ont compris

Qu' où que ce soit

 Un écho parviendra

A cette requete

D'etre vu, entendu

Par un autre

Par des autres

Mais avant tout par soi

Copie de ph54

Commentaires

Merci pour ce poème à teneur philosophique. La farandole est désormais chez vous. Jusqu'où nous emmènera-t-elle ?

Écrit par : traces | 12/07/2008

Super! Non seulement tu as pris la main mais, en plus, ça me permet de découvrir ton blog.
Brvo pour l etexte! Il est magnifique

Écrit par : La P'tite Mimi | 12/07/2008

c'est trés beau Loren! je suis heureuse que les skynetbloggeurs aient elles aussi su prendre le pas de cette farandole. j'espère qu'elle durera encore longtemps!
bisous et beau we mais je crois que je te l'avais déjà dit:-)?

Écrit par : mimi | 12/07/2008

Bravo pour ce texte Loren,j'apprécie beaucoup.
Merci en ce qui concerne Capo Testa, j'ai changé sur mon blog.

Écrit par : josiane50 | 14/07/2008

Je farandole... désormais avec vous, c'est moi qui ai saisi ta main de solitude... Merci.

Écrit par : Hollynx | 14/07/2008

Jolie farandole
qu'est ce qu'il fait beau chez toi !
belle soirée, bisous

Écrit par : nanny | 14/07/2008

Les commentaires sont fermés.