10/03/2008

mais si, mais si,

elle coule, elle coule...la rivière, la rivière du bois mesdames

Elle coule, elle coule la rivière, la rivière du bois, mesdames. Vous ne revez pas, l'eau est arrivée discrètement, sans faire de bruit... vendredi après midi ! Et quelques heures après, c'était alerte rouge, pas loin du débordement. Parce que, je ne sais pas si vous savez, mais les chambres sont construites au-dessus du lit de la rivière, qui était supposé resté sec ! ou presque. Et voilà, que nous comprenons maintenant le fonctionnement, grace aux bouches à oreille, caquetages en tous genres etc... Un gros propriétaire terrien (qui fait de l'élevage biologique de bovins) a construit une digue sur le lit de la rivière en amont de notre terrain, bien en amont puisqu'on ne situe pas bien où c'est. Quand on a droit à des grosses pluies comme mercredi et jeudi, la rivière se gonfle... et soit finit par passer outre la digue, soit le propriétaire terrien en question, ouvre la digue pour ne pas inonder son propre terrain (j'opte plutot pour cette solution, vu la brieveté du phénomène).

il était une fois une rivière

Au début, l'eau était couleur rouille, un beau débit et il fallut se mettre à pied d'oeuvre pour oter tous les obstacles à son parcours : aiguilles de pin accrochées à une grille sous le pont frontière avec le voisin, troncs encore dans le lit et surtout les bidons et outils en tous genres mal rangés (!!!) dans l'espèce de cagibi à outils de fortune construit il y a bien longtemps à l'abri de l'oeil curieux et malheureusement au-dessus de la "supposée" rivière qui vendredi est devenue réalité.

ki cè ki joue dans l'O

Ensuite, ce week-end, après la panique de vendredi, vint le tour des jeux... Et qui c'est qui joua le plus, le plus jeune bien sur ! C'était gai de le voir se construire un petit bateau de fortune, de le voir observer son parcours sur les eaux turbulentes, de le voir recommencer pour comprendre pourquoi il se retournait à un certain endroit... la joie des enfants qui jouent c'est si beau.

Le niveau s'était déjà abaissé, l'eau était transparente et pendant une journée, nous avons fantasmé sur notre rivière.

Et le dimanche, fini..... plus d'eau ! Comme quoi, l'éphémère est bien d'ici bas, il faut savoir profiter de ces moments magiques où l'imaginaire construit une belle histoire, le temps d'une journée.


14:28 Écrit par Loren dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : riviere, ruisseau, digue, eau, jeu, bateau |  Facebook |

Commentaires

COUCOU Merci pour mon annif.
j'ai laissé une tit réponse chez moi

A bbientôt Flo.

Écrit par : Flo | 10/03/2008

Les commentaires sont fermés.