01/05/2013

Location vacances

Santa Teresa di Gallura

Localité Porto Pozzo


vacances, Sardaigne, Gallura, appartement, villégiature, vacances à la mer

Nichés dans un complexe avec piscine, quelques appartements une chambre, avec capacité de 4 personnes. Appartement spacieux avec grande terrasse ombragée, vue mer. Salle de bain avec douche, machine à laver.

 

Le village de Porto Pozzo a un petit port sympa à petite échelle, avec ses quatre commerces et ses 5 restaurants. Possibilité de location de zodiac ou d'excursion au Parc Naturel de La Maddalena vers les iles de Spargi, Budelli, Santa Maria, La Maddalena et Caprera. Les villes de Santa Teresa et de Palau sont à 12 km. 

De nombreuses plages pour tous les gouts à proximité. 

 

Venez découvrir la Sardaigne, vous ne le regretterez pas.

 Prix entre 190 et 990 euros la semaine suivant la période (les jours autour du 15 aout sont à déconseiller vu l'affluence et les prix les plus hauts)

DSCN2425.JPG

La terrasse

DSCN2449.JPG

Salon - salle à manger, avec divan lit

DSCN2442.JPG

cuisine

 

DSCN2462.JPG

chambre

DSCN2448.JPG

accès jardin (de la chambre)

DSCN2445.JPG

salle de bain

piscine, Porto Pozzo, location

la piscine

DSCN2461.JPG

la résidence, parking ombragé

Environnement tranquille. Résidence mixte, propriétaires et locataires. Possibilité d'options supplémentaires : télévision, lit pour bébé, barbecue, location du linge.

Pour tout renseignement, laissez vos coordonnées dans les commentaires. Merci



04/12/2011

Mamie depuis un an

amori di nonna.jpg

 

Oui, je sais, je n'ai pas été très fidèle à mon blog.... depuis Facebook. Aie, aie aie la concurrence !

Depuis mon dernier post qui parlait de location d'appart, les choses ont bien changé.

On a quitté avec joie l'appartement au-dessus de la belle-mère. Après un début d'hiver (2010) à la campagne, j'ai pris mes quartiers en Belgique pour aider ma fille qui a mis au monde un garçon et une fille, deux petites merveilles de la nature, qui viennent de feter leur première année de vie !

Retour sur mon ile à Paques, non pas de Paques ;-) (c'est trop loin). Recherche de boulot infructueux... et cadeau du ciel : le boulot sur place, là où mon homme bosse... je me lève et je programme ma journée suivant mon humeur... La personne qui m'emploie est la plus correcte que je n'ai jamais rencontrée et nous avons de grandes discussions philosophiques (sans rire !), que demandez de plus.... Peut etre une saison un peu plus longue (finir mi-septembre, c'est vraiment tot).

Je mettrai des photos des appartements en location ici. Vue sur mer, piscine et jardins fleuris... tranquillité et nature. Séjour conseillé hors mois d'aout. C'est pas que j'en ai contre les italiens, mais la ruée vers l'O se passe au mois d'aout. L'italien est bavard et, on peut le dire, logoréique.. les plages sont affolées, la mer est une vraie autoroute, à déconseiller par Bison Futé. Les prix sont à leur maximum, càd parfois le double du mois précédent !Oubliez donc aout en Sardaigne et programmez vous un hors saison de reve.

Après la saison donc, mise en ordre et cie, vu que quand on a deux maisons à soigner et qu'on travaille.. un certain laisser-aller s'installe. Grand nettoyage de campagne, éclaircie dans les armoires (j'adore me débarrasser de ce qui ne sert plus), monsieur propre anti-moisissure.. et via !

Et bien la moisissure, c'est mon ennemi juré, je n'ai pas encore trouvé de remède ni de produit miracle, ni d'ailleurs de technique de chauffage capable de ne pas provoquer de condensation. L'humidité du bord de mer, on y échappe pas. Si un jour quelqu'un veut créer un nouveau créneau d'activité, je lui conseille la prévention moisissure pour les habitations en milieu salin : technique d'isolation performante, évacuation de l'humidité arrivant de l'extérieur, assainissement des lieux envahis par la moisissure,sans usage de produit chloré... moi je n'ai pas encore résolu.

La moisissure attaque en premier les murs froids, puis tout ce qui est naturel : peau, cuir, laine, coton, jusqu'aux cheveux ! L'odeur est persistante, et il faut plusieurs lavages pour s'en débarrasser.

Mon compagnon a, lui sans doute, trouvé une solution..... il a perdu l'odorat ! Depuis qu'un jour, il y a quelques années déjà, il avait arreté de fumer (depuis il a repris de plus belle):

Et

après le grand nettoyage d'automne, route vers la Belgique pour y savourer les merveilles de l'automne, tant par la vue que par l'odorat et meme l'ouie .... marcher sur les feuilles mortes, sensations et plaisirs absents dans mon village de bord de mer, où la nature ne change pas, seul le ciel se voile de nuages gris clair à gris foncé, le vent se fait fort et méchant, et quand il est absent, l'humidité ravage autant les maisons que les corps !

Je retourne donc près des miens ... la fourmi ayant travaillé tout l'été se trouva fort chanceuse de prendre soin de sa famille tout l'hiver... Enfin, ce qu'ils me laissent faire !

A tout bientot avec des propositions de location


23/12/2009

été 2010 - Appartement à louer en Sardaigne

 

 

Je réitère ma proposition

de location

de notre appartement

pour la saison 2010

travel to sardegna
Un village sympathique et animé

tout au nord, avec vue sur les falaises de Bonifacio

7 plages au choix

eaux transparentes, sable fin,



promenades

IMAG0655

 

pêche et promenades en mer

DSCN0969

 

découverte de la nature encore sauvage

 

P1010037

notre village Santa Teresa di Gallura

et ses rues animées l'été

piazza

ses couleurs chaudes et ses petits magasins typiques

environs place vers sta lucia

un quartier vert

P1010002

un immeuble spacieux

Immagine 005

une vue agréable

DI016

dans un appartement spacieux, au premier étage

Immagine 009

de grandes pièces

DSCN1880

deux belles chambres

Immagine 001

DSCN1878

salon - salle à manger

DSCN0019

DSCN0018

cuisine éclairée

DSCN1883

salle de bain avec douche

DSCN1879

terrasse

composition colorée

Un séjour agréable vous attend

 

pour les prix

je vous assure qu'ils seront raisonnables

Contactez moi sur sofilo@hotmail.com

artichauts en bouquet


02/10/2009

mariage mariage (bis)

Chateau de La Hulpe 190909

La deuxième étape, le samedi 19 septembre.

Autre lieu, autre environnement. Nous voici, pour commencer, à l'église Saint Nicolas à La Hulpe, pour célébrer le mariage de Marc et Julie.

Cérémonie d'ouverture, basée sur la tolérance et l'engagement. Ce ne fut pas une messe, puisque Julie n'est pas baptisée. Mais ce ne fut pas non plus une simple bénédiction. Les mariés ont préparé cette cérémonie de façon dynamique et engagée avec l'aide de l'officiant, en l'occurence, un père dominicain qui a fait le voyage de Liège pour eux tout spécialement. Chorale de Gospel, une merveille... on avait tous envie de chanter et de frapper dans les mains et grâce à la spontanéité de François, un neveu et filleul de Marc, pris par le rythme naturel de la musique, nous avons tout de même applaudi et battu le rythme avec nos pieds ;-)

On est reparti de là, comme on était arrivé, c'est à dire à l'assaut d'un bus londonien, ouvert à l'étage. On s'est beaucoup amusé à parcourir les allées du Parc Solvay, donnant l'alerte à chaque arbre suspect de nous décoiffer ! On s'abaissait joyeusement, et les enfants nous entrainaient dans cette aventure !

cousins, une bande de mecs !

 

Début des festivités, apéritif et photos... le temps était de la partie, heureusement. Quelques jours avant, fraichement arrivée de ma Sardaigne, je me posai la question de savoir si mes chaussures et l'étole suffiraient à me couvrir. J'ai dû m'organiser pour prévoir un temps résolument plus frais que prévu... merci Sylvie, merci Corinne. Mais voilà, le soleil est réapparu le jour précédent. Il rayonnait ce jour-là et nous pûmes profiter de la terrasse du Château de La Hulpe et des magnifiques vues des pelouses et  parterres qui s'étalent tout autour, égayées le matin par la présence de scouts de tous azimuts.

des airs de....

Apéritif bien agréable. Hadrien, lunettes solaires et look de body guard, apprécie le kir royal. Il avait des airs de petit prince anglais, sans ses lunettes bien sûr. Tout beau dans sa jaquette, lui qui adore et a toujours adoré les déguisements, celui-là lui allait très bien. L'air plus doux, plus "éduqué", plus "comme il faut"....

frères et soeurs, dans le désordre

On s'était tous mis en grande tenue. Damien avait choisi avec soin son gilet, et ses soeurs ont choisi la cravate la mieux adaptée, à l'unanimité. Moi, j'ai choisi, avec l'aide d'Hadrien et de Damien qui m'accompagnaient, une robe jaune, parait que ce n'était pas très fréquent pour un mariage.. Le chapeau, trouvé sur internet, a remplacé un autre chapeau plus classique qu'il faudrait d'ailleurs que je récupère : il est passé de mains en mains et finalement personne ne l'a mis.

Hervé toujours classique, grand sourire et air décontracté. Isabelle, préoccupée, elle aussi, par sa tenue, a fini par porter ce qu'elle avait prévu, jolie couleur, et beau collier (l'autre ayant disparu on ne sait comment et fini dans une chaussure chez Damien!) et surtout beau sourire !

une belle et grande famille

Voilà toute la famille.... la mienne. La séance photo tire sur la fin.. nous allons bientôt passer à table. Ps le bébé sur les genoux de Julie, c'est Largo, le fils de Gaetan et Hélène.

A table, donc

La maman de Marc, Annick et sa soeur Brigitte avaient décoré les salles du château, toujours sur le thème du voyage, puisque les mariés avaient choisi ce thème qui leur est cher. Chaque table portait le nom d'une compagnie aérienne et était décorée d'un globe terrestre suspendu et d'un avion portant le sigle de la compagnie.

Nous avons très bien mangé, sans excès, ce qui fait plaisir, en tout cas à moi. L'ambiance était vraiment sympathique et le repas fut pimenté de discours et présentations diverses. Papa Bernard, Maman Loren, Mémé, Damien, les témoins de la mariée, les frères et soeur de Marc et pour finir les témoins de Marc.

La présentation des frères et soeur de Marc et leurs conjoints, Réginald et Astrid, Rodolphe et Claire, Alexandra et Gilles, fut un très beau moment d'émotion. Un petit film à l'Indiana Jones, à la recherche du discobole, terminé par le refrain des enfants... Mariage, mariage.

une tendresse réciproque

Suivit la soirée, résolument plus "branchée jeunes" : musique, danses déchainées, hamburgers et hot dogs.... Limoncello maison (si si j'avais amené 4 litres et demi dans ma petite valise!).

Comme Papa se reposait pendant la photo de famille, voilà une photo prise avant son départ, au début de la soirée... Grand père et petit fils s'apprécient mutuellement, parfois avec des accrocs, mais le fond est bon !!!


01/10/2009

mariage mariage

Jeudi 170909 Commune de Schaerbeek

Pourquoi ce titre double ? D'abord, parce que le mariage de Julie, ma fille, 28 ans , et Marc, son compagnon depuis 4 ans, 27 ans, se passa en deux temps.

Première étape, la commune de Schaerbeek, tiens donc comme Papa et Maman, le jeudi fin de matinée. Le soleil brillait, la famille proche était au rendez-vous et l'Echevin de l'Etat civil nous fit la grâce d'un petit, tout petit discours, pointé d'humour et d'histoire.

Julie, la spécialiste last minute, avait trouvé la veille à 18 h la ravissante robe qu'elle portait ce jour-là. Vraiment très très jolie, ma fille, en robe décolletée près du corps et souliers à talons !

maman et fils, mariage civil

Hadrien prit beaucoup de soin choisir sa tenue et surtout à trouver un arrangement coiffure qui lui plaise. Il était tout beau, lui aussi. Formule décontractée, comme les frères et soeurs de Marc d'ailleurs.

Ces noces administratives furent donc l'occasion du premier échange entre les familles. Georges, le papa de Julie, ne connaissait pas encore les parents de Marc. Ma famille et moi, n'avions pas encore eu la chance de rencontrer les frères et soeurs, belles-soeurs et beau-frère et la grand-maman.... Tout le monde se trouva à son aise, on fit connaissance, le courant passa tout de suite très bien et des affinités se sont créées. C'est ça la famille, une famille, une grande famille !

 

La suite au prochain post


 

20/07/2009

éco éducation, écho de la sardaigne

De Gaulle Pied

 

Je vous raconte une anecdote : lors de mon dernier retour en avion sur cette île splendide qui s'appelle Sardaigne et où j'habite, j'entends un gamin derrière moi... dire que les touristes salissent les plages en Sardaigne..

Laissant passer un peu de temps et ne sachant pas s'il était sarde vivant en Sardaigne ou pas.. comme il prenait l'avion à Charleroi !, je m'aventure à écouter ce qu'il raconte à son oncle et parrain qui l'accompagne. Je comprends alors que le petit garçon est sarde mais va à l'école en Belgique... Je m'arme de mon plus beau sourire et lui dit gentillement que s'il veut faire quelque chose de bien pour la Sardaigne, il doit apprendre aux amis de son âge à respecter l'environnement... en fait, je lui dis textuellement, " ce qu'on t'apprend en Belgique sur l'environnement et les déchets, essaie de le dire aux amis que tu rencontres sur la plage et dans ton village en Sardaigne.. parce que les sardes, ils ne veulent pas changer leurs habitudes et s'en fichent de l'environnement". 

Là dessus, je reçois les foudres d'un gars d'une soixantaine d'années, bien mis, avec sa malette de travail en cuir, comme il faut... me priant de me taire, que je ne sais rien de ce que je raconte. Je lui réponds calmement que je vis en Sardaigne et que je vois tous les jours la preuve de ce que j'affirme. D'ailleurs, en prenant des commentaires sur des blogs avec photos (recherche = déchets sur les plages par ex), je constate que les italiens qui viennent faire le tour de la Sardaigne sont tristement surpris du nombre de déchets qu'ils  rencontrent et pas spécialement dans les lieux les plus touristiques !

La mer est une vraie poubelle... faute des pêcheurs, les montagnes sont des nids de vieilles voitures, frigos, cuisinières et gros électro jetés n'importe où... faute des chasseurs ou des éleveurs.

Le problème est que, il n'y a pas la culture du changement d'attitude. Les enfants répètent les gestes de leurs parents insouciants... pratiquant agréablement le nimby... un jeu atrocement égoiste, réduisant l'univers à un portion congrue à soigner pour soi uniquement, le reste peut brûler, couler, disparaitre, je m'en fiche !

Si tout disparaît, comment feront-ils pour survivre puisqu'ils ne sont pas aptes à l'auto-suffisance... la suffisance si, et combien , que diable !, mais l'autarcie, ils en sont loin !

J'ai très mal pris l'agression verbale de ce Monsieur bien mis, que j'avais d'ailleurs vu à l'aller. Il est donc resté 6 jours comme moi.

Il m'a dit : Et vous croyez que c'est mieux à Bergamo ? Oui, Monsieur, je suis sûre que c'est mieux à Bergamo. J'ai noté que l'italien qui vient en vacances, vient avec ses sacs au supermarché.... le sarde, il exige le sac gratuit!. Le sarde trouve honteux qu'on lui fasse payer le sac... Mais, les a-t-on informés des actions entreprises pour réduire la consommation de plastique ?

Ceci est un détail, mais c'est un signal de comportement.

La Région Sardaigne pourrait faire comme la Corse, vendre des sacs publicisant la Sardaigne, comme sacs de courses.

Il y a tant à faire et d'abord, cher Monsieur, clouez vous le bec... au lieu de l'imposer à ceux qui disent la vérité, même s'ils ne sont pas nés ici !

20080304_FOTO_Raccolta_differenziata_d0


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16/07/2009

chaud, chaud et humide

érable à Campomorro

une place de village

une maison blanche

un érable qui vous offre son ombre

l'odeur de la baguette vous fait chercher le ptit maga typique

des autochtones à l'accent du midi et au dialecte gênois

aucune envie de travailler

mais touchez pas à mon île !

Vive la Corse

13:11 Écrit par Loren dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ombre, erable, corse, dialecte, campomoro |  Facebook |